FLUX RSS ASSOCIÉS +
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Votre Article
La Smart City au service de la lutte pour le climat
Date de création : 6|décembre |2018

Une grande consultation citoyenne est en cours sur le territoire de Grand Paris Seine Ouest pour élaborer son Plan climat 2019-2025. Des réunions publiques se sont déroulées cette semaine et le public est invité à répondre, via l’application Vooter, à des questionnaires thématiques proposés tous les quinze jours sur le groupe « Agissons ensemble » (accessible par géolocalisation ou via le code « climat »).

La start-up boulonnaise, qui fut l’une des premières accompagnées par le Booster de So Digital, proposera jusqu’au mois de mars 2019 une campagne de consultations afin d’évaluer nos usages et d’identifier nos attentes sur les sujets environnementaux. En participant à cette vaste consultation citoyenne, nous contribuerons à enrichir le Plan Climat de GPSO et de ses huit villes et à l’adapter aux spécifités du territoire.

Avec 4,67 tonnes d’équivalent de CO2 par habitant et par an, Grand Paris Seine Ouest émet déjà deux fois moins de gaz à effet de serre qu’au niveau national, notamment en raison de la présence massive de forêts et d’espaces verts (qui représentent 39 % du territoire), d’un maillage serré de transports en commun et de mesures opérationnelles prises par les collectivités locales au cours des dernières années.

GPSO a en effet déjà réalisé un programme d’actions concrètes et évaluables qui conjugue efficacité économique, cohésion sociale et respect de l’environnement  :

  • Subventions aux particuliers pour l’amélioration de la performance énergétique de leur logement ;
  • Développement des modes de transports décarbonnés et partagés (voitures et vélos électriques…) et promotion des modes actifs (marche, vélo…) ;
  • Arrêt de l’utilisation des produits phytosanitaires pour l’entretien des espaces verts et de la voirie ;
  • Amélioration de l’accessibilité des espaces publics aux personnes à mobilité réduite.

Conscients que l’empreinte écologique du numérique est loin d’être négligeable et que l’économie « virtuelle » est réellement très gourmande en énergie, les acteurs de l’innovation numérique doivent, eux aussi, se mobiliser pour contribuer à la lutte contre le réchauffement climatique. Plusieurs initiatives ont été menées sur notre territoire au cours des dernières années, avec :

  • l’expérimentation du smartgrid, qui permet une gestion de la consommation électrique plus efficace, économiquement viable et sûre. Depuis 2012, Issy-les-Moulineaux est le terrain d’expérimentation du premier « quartier Smartgrid », IssyGrid, et le futur eco-quartier du Coeur de Ville exploitera le smartgrid à partir de la géothermie;
  • le développement des espaces co-working, qui ont quintuplé sur GPSO ces dernières années.  D’après une étude réalisée par Regus (groupe IWG), le coworking (bureau partagé) comme le flex office (bureau flexible) vont éviter les temps de trajet perdus en voiture ou dans les transports en commun et devraient même faire réduire de 7 millions de tonnes les émissions de dioxyde de carbone;
  • le développement des mobilités douces (33 km de pistes cyclables sur GPSO, 63 stations Velib d’ici le printemps, 138 km de zones de circulation apaisées, 1770 vélos à assistance électrique subventionnés,)
  • le développement de la Smart mobilité, à travers la campagne de sensibilisation au covoiturage, l’expérimentation de véhicules autonomes ou de la disponibilité en temps réel de places de stationnement. L’organisation mensuelle des ateliers de So Mobility renforcer les actions de sensibilisation autour des nouveaux usages et services fluidifiant les déplacements en milieu urbain.
  • l’offre d’applications citoyennes permettant à chacun d’entre nous de donner son opinion, comme proposé par Vooter, de faire des propositions, avec MonAvisCitoyen, ou signaler des incidents sur la voirie pour accélérer la résolution des problèmes, avec l’application So Net.

La Smart City doit d’abord être pensée pour être au service de la lutte contre le réchauffement climatique. La transition numérique ne peut être séparée de la transitition écologique.

Tous les citoyens ont pleinement pris conscience de l’urgence de la lutte contre le changement climatique. Avec cette vaste consultation lancée par Grand Paris Seine Ouets, vous avez la parole !

Newsletter