FLUX RSS ASSOCIÉS +
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Votre Article
Les Hauts-de-Seine et les Yvelines basculent sur Qwant
Date de création : 30|janvier |2019

Depuis que la ville d’Issy-les-Moulineaux a fait de Qwant le moteur de recherche par défaut de tous ses postes de travail, bornes publiques d’accès à l’Internet et équipements de ses écoles, le 2 octobre 2018, le nombre de collectivités locales annonçant suivre le même exemple n’a cessé de croitre.  Après les villes de Paris, Epinal, Angers ou les Conseil Régionaux Sud et Ile-de-France, ce sont les départements des Hauts-de-Seine et des Yvelines qui annoncent choisir Qwant comme moteur de recherche par défaut.

L’ensemble des sites départementaux est concerné. Cela représente 3 000 postes dans les Yvelines et 5 000 dans les Hauts-de-Seine. Les collèges ne sont cependant pas encore concernés, même si une expérience est en cours dans 4 établissements des Hauts-de-Seine jusqu’à fin mars. Si le test s’avère positif, les collèges des deux départements seront équipés de Qwant School qui permet un filtrage des contenus violents et pornographiques, une mise en avant des contenus éducatifs et spécialisés et d’actualités choisies pour les enfants. Les serveurs, sécurisés, de Qwant sont situés en France.

Cette accélération du basculement vers un moteur de recherche né il y a plus de cinq ans est le fruit d’une prise de conscience. Celles des Français qui sont devenus méfiants avec l’internet. Car Qwant, le moteur de recherche développé conjointement en France, en Allemagne et en Italie, ne trace pas ses utilisateurs. Il n’installe pas de cookies traceurs, le seul cookie présent n’existe que durant la session et est supprimé immédiatement après. Les résultats affichés sont neutres et ne sont pas personnalisés d’après un historique de recherche comme pour Google, Qwant n’en possédant pas, mais dépendent uniquement des tendances du moment, en partie d’après les réseaux sociaux.

De plus, face à la recrudescence des attaques virtuelles et au renforcement du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD), les acteurs publics ont tout intérêt à s’intéresser à un moteur de recherches européen, hébergé en France. Ce n’est d’ailleurs par un hasard si le Ministère de la Défense ou l’Assemblée Nationale ont également franchi le pas.

Outre ces considérations éthiques, il faut rappeler que Qwant est un service gratuit et que la qualité de son service n’a pas à rougir des moteurs de recherche connus.

Newsletter