FLUX RSS ASSOCIÉS +
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Votre Article
Connected girls: comment sensibiliser les jeunes filles aux études scientifiques ?
Date de création : 20|janvier |2016

Les filles représentent un peu plus du quart des ingénieurs en France. Les initiatives se multiplient, depuis quelques années, pour les attirer davantage vers les filières scientifiques et notamment numériques. Des initiatives lancées par les grandes écoles comme par les entreprises du secteur, à l’exemple de Cisco qui, pour la 8ème année, a accueilli le 13 janvier dernier à son siège d’Issy-les-Moulineaux plus de 150 jeunes collégiennes et lycéennes pour un événement intitulé “Connected Girls”.

Chaque année, le leader des télécommunications organise cet événement afin de promouvoir auprès des jeunes filles ces secteurs d’avenir plutôt occupés par les hommes, dans lesquels elles auraient pourtant toute leur place. Ce rendez-vous leur offrait donc la possibilité de rencontrer des femmes d’exception, ingénieures ou entrepreneures, qui leur ont parlé de leurs choix professionnels et de leur métier avec passion. Elles ont ainsi pu rencontrer Kristell Guizouarn, directrice du développement durable du groupe Avril, élue Femme de l’Industrie de l’année 2015, Laetitia Gazel Anthoine, PDG et fondatrice de ConnecThings et Sandrine Murcia, General Manager de Connecthings, ex-Présidente de Paris Pionnières, et ancienne directrice générale du Numa à Paris.

L’école Web School Factory, qui forme les manager du numérique de demain, ainsi que des écoles d’ingénieurs et des cursus universitaires scientifiques leur ont également été présentés. Un atelier animé par Hélène Sancerres, Directeur de la Conduite du Changement chez Cisco, a permis d’aborder les questions du choix, de l’ambition et de la prise de risque. Les lycéennes présentes ont même bénéficié d’une présentation des étapes de création d’une start-up grâce à l’agence MakeSense.

Près de 150 jeunes filles, dont un tiers provenait des collèges et lycées d’Issy-les-Moulineaux, ont aussi eu l’opportunité de rencontrer représentantes d’associations, comme Femmes Ingénieurs  qui interviennent souvent dans les collèges en troisième et les lycées, pour encourager les jeunes, et particulièrement les filles, à s’orienter vers les sciences et les techniques. On observe en effet depuis une dizaine d’années, en France et dans les pays occidentaux, une « crise des vocations scientifiques et techniques » des jeunes, qui incite à faire davantage appel au vivier féminin encore insuffisamment exploité.

Ces initiatives commenceraient à porter leurs fruits, puisqu’on enregistre un frémissement sur les inscriptions aux écoles d’ingénieurs. La tendance est fragile, mais il semblerait que les actions mises en place par les écoles, mais aussi par des associations comme Elles bougent, Femmes Ingénieurs ou Pascaline, portent leurs fruits : les jeunes filles sont plus nombreuses qu’avant à visiter les stands des écoles dans les salons et forums ou à se présenter aux journées portes ouvertes, les candidatures féminines augmentent dans les concours.

 

 

Newsletter